Oumou Diallo est Conseillère à la Commune urbaine de Dinguiraye en Guinée. Elle témoigne en ces termes :

Je ne suis pas lettrée en Français, mais grâce à Tostan qui a fait la formation des Conseillers communaux en Maninka, j’ai compris que j’ai un devoir de redevabilité envers la population qui m’a élue. Par méconnaissance de mes prérogatives, je ne me sentais pas redevable envers cette population.

La 9ème séance sur l’importance des droits des enfants et les responsabilités qui en découlent, particulièrement le 3ème droit des enfants intitulé « Droit de vivre avec ses parents », m’a rappelé de mon enfance sous le tutorat de ma propre tante qui m’a déscolarisée sans l’avis de mes parents pour des raisons que j’ignore personnellement. Depuis la Côte d’Ivoire, loin de mes parents, ma tante a toujours fait croire à mes parents que j’étais scolarisée et que j’évoluais bien dans les études. C’est lorsque mon père à insister de venir faire les vacances avec mes sœurs en Guinée qu’il s’est rendu compte que je suis déscolarisée et cela l’a rendu mécontent de ma tante.

C’est pourquoi, je ne cesserai jamais de remercier Tostan de m’avoir orienté sur les rôles et responsabilités des conseillers communaux afin de répondre aux attentes de la population.

 

Oumou est âgée de 48 ans et a 7 enfants, dont 4 filles.